Amour

Comment éviter le wedding blues ?


Le wedding blues est une fatigue, un coup de mou, voire une réelle dépression provenant de l’engagement excessif qu’on eut les mariés pour la préparation du mariage. Le retour à la vie quotidienne étant trop difficile à vivre après avoir été au centre de l’attention pendant des semaines.

De nos jours, le mariage est vu comme un aboutissement. Il est  vécu comme le point final apposé à la vie de célibataire, aux amours déchus et aux chagrins d’antan. C’est un acte lourd de sens avec à la clef l’entrée dans le monde des « adultes » et de la stabilité. C’est un changement psychique, symbolique, organique qui chamboule toute une vie !

 

Au-delà de la composante symbolique, il y a toute la composante pratique qui est à prendre en compte. La célébration qui entoure les mariés devient quelque fois un spectacle, un tourbillon de haute voltige qui lorsqu’il prend fin laisse un réel vide… Que se passe-t-il après ? Certains auront besoin de rester dans l’action et la planification et surferont  sur le voyage de noces ou la mise en route d’un enfant mais avec le risque d’agir sans l’écoute de soi, de l’autre, de la vie et de son désir…

Ne nous leurrons pas : aucun mariage ne  transforme la vie !  On peut y accoler tous les signifiants possibles mais au final, ce n’est la fin de rien ni même le début de quelque chose, c’est une continuation d’un amour entre deux personnes. C’est symbolique, profond, réel et important mais à condition de se rendre compte que tout cela reste éphémère et que la réalité ne se trouve pas dans une quelconque mise en place, fête, célébration, félicitations et autres… Le mariage est un moment qui signifie beaucoup en fonction des mariés mais par la suite, la vie continue avec ses aléas, sa monotonie et ses ennuis. Il ne faut jamais perdre de vue que la vraie vie ne se trouve pas dans les préparatifs, les robes et les cadeaux ! Il faut profiter certes mais ne pas oublier que demain tout  reprendra son cours.

just-married-2

Il est possible de ne pas tomber dans le wedding blues si l’on se prépare un peu .Tout d’abord, il faut garder à l’esprit que l’engagement implique deux personnes… un pari un peu fou sur la vie que l’on fait ensemble ! On sait que les cartes ne sont pas jouées d’avance mais on tente le coup… A deux !

Il faut rester solidaire car la mise en place de cette célébration peut nous dépasser quand on se retrouve face à toute l’organisation, la famille et les amis qui peuvent se montrer envahissants… Il est primordial de garder une certaine légèreté et de ne pas tomber dans la « gravité » de l’événement.

Bref, pour se sauver du wedding blues, il faut penser à deux ! Ne pas perdre de vue l’autre qu’on aime et qu’on chérit au point de vouloir partager sa vie avec… Après le mariage, il s’agira de recréer un espace intime pour prendre le temps de savourer et de prendre conscience de ce qui vient de se passer.

Les 5 (bonnes ?) raisons de se marier

A l’heure du concubinage et du PACS, l’institution du mariage continue de garder son sens et de faire des adeptes. C’est un acte fort et symbolique qui affirme devant la loi et les témoins qu’on s’aime et qu’on s’investit à deux pour la vie.

En 2015, nous croyons encore à l’amour et nous sommes loin d’être désabusés !

C’est un contrat qui s’inscrit sur la vie avec la possibilité d’être rompu un jour. Le mariage permet de rentrer dans une réalité officielle qui formalise des droits et des devoirs entre époux. On décide d’afficher son choix devant tout le monde.

 

Le mariage n’est pas un carcan d’obligations dans lequel on entre, il peut se faire en toute simplicité pour peu qu’on ne soit pas rattrapé par des associations inconscientes liées à notre environnement : perte de légèreté, routine, contrainte, absence de plaisir, débordements d’obligations. Si nous tombons dans cette fausse représentation, nous perdrons l’enthousiasme  et l’envie.

C’est une décision importante qui changera toute votre vie.

Je pense que la première question à se poser avant d’émettre l’hypothèse de passer devant Monsieur le maire est : “Pourquoi ?”.

Pourquoi vouloir se marier ? Pourquoi formaliser votre union ? Pourquoi ce besoin, cette envie, ce rêve ? Que veut-dire le mariage pour vous ? Pourquoi est-ce si important ?

Il convient de se poser les bonnes questions et de se diriger dans la bonne direction.

Cet article n’a pas pour but de vous apprendre ce que vous ne savez déjà mais de vous rappeler les fondamentaux qui font de votre envie de vous marier une bonne ou une mauvaise idée.

LES BONNES RAISONS

L’AMOUR :

Je pense que c’est LA bonne raison pour se marier. Pour vous, il est évident que vous avez trouvé la bonne personne et qu’il est inutile d’attendre plus longtemps. Vous avez décidé que vous voulez être ensemble pour toujours, en connaissant chacun les défauts et lacunes de l’autre.

 

MAIS, Il est vrai que l’amour ne suffit pas. Il faut prendre le temps de faire grandir cet amour pour qu’il soit une évidence et qu’il vous ait donné suffisamment la preuve de sa pérennité au sein de votre union.

L’amour est la finalité du couple, il vient à remplacer la passion qui ne peut que s’émousser avec le temps. Un couple constitue un plan de vie permettant de satisfaire de nombreux besoins : aimer et être aimé, communiquer, avoir un support émotif et moral, un sentiment d’appartenance et une complicité à travers les épreuves de la vie. Le couple sert aussi à réaliser des projets tels que la famille, la constitution d’un patrimoine… ET un mariage.

LA FAMILLE

Il est possible que vous ayez des enfants et que vous souhaitiez vous marier car cela entre dans vos envies communes de couple. Il arrive également que les parents fassent du forcing auprès de vous, en disant gentiment que ce serait bien de passer devant le maire.

Quoi qu’il en soit, le mariage est  perçu comme un moment d’union familiale où l’on se retrouve en paix.  Ils sont tous là pour célébrer votre engagement. Parce que vous voulez que votre famille et vos amis partagent avec vous votre bonheur et votre engagement en tant que couple.

famille-heureuse-mariage

Pendant quelques heures, les familles les plus froides deviennent les plus chaleureuses et on a l’illusion que cela restera ainsi parce que le mariage est un acte de foi et de cœur.

Mais bon entendons-nous bien, on ne se marie pas pour faire plaisir à la famille, aux enfants ou aux amis.  Il est vrai que, dans l’ensemble, les enfants aiment vivre avec deux parents, mais si c’est l’unique raison pour vous marier, il est peu probable que votre enfant crée à lui seul un environnement familial heureux, c’est trop lui en demander.

On se marie parce que le sentiment d’union familial s’en trouvera renforcé.

LES MAUVAISES RAISONS

LA SÉCURITÉ

Vous pouvez vous marier pour des « raisons de sécurité ». Vous pouvez vouloir une mère ou un père. Vous pouvez vouloir être aimé et dorloté. Vous pouvez rechercher quelqu’un qui prend les décisions pour vous et qui se soucie de vous. Vous voulez la sécurité avant toute chose et cela vous rassure d’avoir la bague au doigt.

couple-amoureux-sur-la-plage

Sachez que le mariage ne vous apportera pas la sécurité. Celle-ci doit être présente dans le couple AVANT de vous marier.

Il faut au préalable se sentir en sécurité et respectée dans son couple, tant sur le plan physique que psychologique. Il faut accepter que l’autre n’ait pas les mêmes besoins que soi, mais que sa réalité est tout aussi importante.

L’ÉGOÏSME

 Vous pouvez aussi vous marier par pur égoïsme. Vous pouvez vouloir un esclave – une bonne à temps complet, quelqu’un qui entretient votre maison, qui ramasse vos vêtements, qui cuisine pour vous, qui repasse, se charge des courses et des factures. Quelqu’un qui soit là tout le temps et à chaque instant quand vous le souhaitez.

Penser à soi, c’est un peu le leitmotiv des temps modernes. Mais égoïsme ne rime pas avec mariage réussi et vu le temps et le coût de ce dernier, autant se passer la bague au doigt pour de bonnes raisons.

Il est primordial que le couple puisse discuter et se répartir les tâches en fonction de l’humeur de chacun. Faire des compromis reste essentiel, quitte à remettre quelques tâches déplaisantes au lendemain. Pour éviter les petites prises de tête et les grosses disputes, il faut donc savoir se ménager.

 

LA PEUR

Vous pouvez vous marier par crainte. Vous pouvez craindre d’être seul ou craindre la critique ou le ridicule, craindre de ne pas être aimé ou craindre ce que pensent les gens. Vous pouvez même avoir peur de vos propres sentiments.

Alors vous pensez que pour rendre votre relation plus stable et plus sûre, il faut vous marier

Attention, la stabilité doit être présente avant le mariage. Il faut avoir la faculté de reconnaître les problèmes et de les résoudre à deux. Votre couple doit être capable de cicatriser les blessures et les laisser dans le passé.

Du respect de chacun viendra la stabilité. Dans un couple, l’un peut se montrer fortement dépendant et ne pas supporter la séparation avec l’autre. Cet attachement excessif devient vite étouffant pour le conjoint plus indépendant qui risque de vouloir rapidement prendre ses distances.

Il faut apprendre à savoir s’éloigner de temps en temps, pour mieux se retrouver ensuite.

mariage-les-5-bonnes-ou-mauvaises-raisons-de-se-marier-3

EN CONCLUSION

Il faut d’abord et avant toute chose apprendre à aimer la personne avec laquelle on s’investit et se débarrasser de toutes les illusions sur le couple ! Ces illusions tournent autour de la recherche de l’âme sœur, de la bonne foi des partenaires, de l’amour qui peut tout, de la toute-puissance de la communication, de la résolution des conflits et j’en passe.

Chacun doit faire des efforts et des compromis, apprendre à être tolérant, vous rappeler les bons souvenirs, vous faire des compliments, cultiver l’estime réciproque, évoluer dans la même direction, vous regarder, résoudre les conflits et accepter les désaccords permanents.

Soyons réalistes, les couples qui ne se crêpent jamais le chignon n’existent que dans les films. Mais, il existe beaucoup de couples intelligents qui ont développé une réelle capacité d’écoute et de communication. Ce sont les couples qui restent ensemble jusqu’à ce qu’ils soient ridés, avec des cheveux blancs, et que tout le monde envie et admire pour l’amour qu’ils se portent et la force de leur union.

Comment savoir si c’est le/la bon/bonne ?

On s’est tous demandé si son (sa) partenaire était le bon(ne). Si cette personne serait là pour toujours ?

Il n’est pas évident de reconnaître cette personne car nous évoluons  dans un monde de consommation  ayant tendance à nous lobotomiser le cerveau avec des stéréotypes correspondant à de faux idéaux. A force de se demander si  on a trouvé le(la) bon(ne), on finit par caresser l’idée erronée qui consisterait à dire qu’il  y  aurait, quelque part, une seule et unique personne qui nous conviendrait parfaitement et que celle-ci serait l’idéal rêvé et fantasmé. A force de se mentir on n’avance pas, on s’auto centre et on se renferme en créant des visions fausses du couple et de nos propres besoins. Du coup, la réalité de l’autre n’existe plus car on se ferme à l’idée de construire à deux.

Alors on a peur, on doute, on ne sait plus à quelles croyances se vouer pour savoir si la personne rencontrée est la bonne. Ça devient vite compliqué et on ne prend pas le temps d’aller plus loin et de laisser le temps faire son oeuvre….

Pour éviter de se perdre dans toutes les fausses réalités qu’on nous renvoie, je vais tenter de vous aider en vous donnant les signes  révélateurs d’un véritable amour.  Ce sont eux qui vous permettront de dire si vous avez trouvé la bonne personne.

  1. L’admiration

Ce qui définit le plus les amoureux c’est cette  admiration inconditionnelle qu’ils ont l’un pour l’autre. Cela peut devenir limite ennuyeux lorsque vous les écoutez dire à quel point l’autre est LA pépite d’or enfin trouvée.

Cet élément est fondamental car  votre conjoint est la personne qui  saura reconnaître vos compétences et vous aider à surmonter vos faiblesses.

Elle sera la personne la plus à même à vous conseiller de par l’admiration qui est sienne.  Celle-ci  porte les prémisses d’une union équilibrée qui suscite l’intérêt et l’émulation, chez l’homme  comme chez la femme.

En bref, comme dirait Oscar Wilde : «

N’aimez jamais quelqu’un qui vous traite comme une personne ordinaire ».

  1. l’action

La  présence de l’autre est stimulante et  vous donne une énergie débordante et l’envie de déplacer des montagnes. S’il est une chose qui parle plus que toute parole, c’est bien le passage à l’acte !

Vous vous étonnerez vous-même ! Les présentations à la famille, les weekends au bord de la mer, les bouquets de fleurs, les surprises  … tout est propice à faire plaisir et à prouver son inconditionnelle admiration. La bonne personne sera celle qui saura se projeter et saura vous inclure dans ses projets.

Inutile de passer des heures à expliquer qu’on n’a pas le temps, qu’on a besoin de réfléchir ou qu’on a oublié ! Quand on aime on se bouge.

  1. La présence

Depuis votre rencontre, il( elle) n’a de cesse de vouloir en savoir plus sur vous : vos goûts, vos rêves, vos envies, votre famille, vos amis… Tout ce qui vous touche de près ou de loin l’intéresse, il(elle) est suspendu à vos lèvres et boit vos paroles.

La bonne personne sera celle qui saura se montrer présente.

Un partenaire amoureux se soucie de votre bien-être immédiat et futur .C’est lui qui vous accompagnera dans les bons moments mais aussi dans les moments difficiles. C’est lui qui saura se montrer présent même à distance, par des messages, des mails ou  des encouragements qui permettent de ne jamais se sentir seul(e).

  1. La vulnérabilité

Un des signes positifs d’une relation authentique est la vulnérabilité ! Le risque que prend l’autre à se confier, à s’exposer tel qu’il est et non tel qu’il devrait/voudrait être, est révélateur de sentiments profonds.

Dès le départ, c’est le cadre de l’intime qui se pose. En amour, nous recherchons inconsciemment des signes de douceur et de bienveillance. Se montrer vulnérable augmente immanquablement le sentiment de sécurité et la possibilité de mieux connaître l’autre.

Conclusion

L’amour reste et restera une source de débats et de passions. Depuis des siècles, les plus grands philosophes, les pionniers  de la psychanalyse et les plus grands penseurs ont tenté de percer son mystère  et de  comprendre ses mécanismes. Existe-t-il une recette miracle ? Un mode de fonctionnement particulier ? La bonne personne serait-elle un mélange de dévouement, de  don de soi, de promesse et de partage ? Le débat sera/restera éternellement ouvert ….

La seule certitude est que  l’amour se construit avec le temps.

Souvenez-vous de la rose dans le petit Prince qui dit :  «

Apprends à me connaître, découvre ce que je suis, comme moi je vais apprendre à te connaître… apprivoise-moi ! »

L’amour est timide et demande le temps de l’apprivoisement. La bonne personne est celle qui se dévoilera jour après jour, petit à petit afin de remplir votre vie, enlever vos doutes et ouvrir un nouveau chemin  de vie.

Paste your AdWords Remarketing code here
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien