Amour

Rupture amoureuse : les différentes étapes du deuil

Nombreux sont les sites qui parlent de la rupture amoureuse mais peu sont ceux qui prennent le temps de vous aider à y voir plus clair. Tout le monde passe par ce chemin douloureux, mais nous n’avons pas toujours les armes pour comprendre ce qui nous arrive. Je vais vous expliquer les différents chemins par lesquels vous allez passer et ce qui pourra vous aider.

(suite…)

La vérité sur le pénis trop petit

La vérité sur le pénis trop petit

Je tenais à aborder un thème qui est également cher à la gent féminine puisque je tenais à parler de la taille du sexe masculin et plus précisément  sur « La vérité sur le pénis trop petit » . En effet, de multiples questions se posent : on fait comment quand il est de petite taille ? Comment faire pour vivre avec ? Assumer et ne pas avoir honte ?
Et justement toutes les réponses se trouvent dans cet article !

Les hommes aussi ont des complexes !

Les femmes se plaignent depuis la nuit des temps de leur condition féminine : les règles ça ne sert à rien, accoucher c’est la fin du monde, la cellulite c’est immonde, l’épilation ça fait mal, la ménopause c’est trop nul et j’en passe. Mais ce ne sont que des petits tracas qui ne sont rien contre le lourd fardeau que porte l’homme pourvu d’un appendice qui s’apparente plus à un index qu’à un sexe.

Car nous Mesdames, nous avons la possibilité de modifier notre corps en agrandissant, liftant ou rétrécissant à tire larigot toute partie de notre anatomie. Mais l’homme, lui ne pourra qu’augmenter de 1 ou 2 pauvres centimètres la longueur de son pénis. Avouons que ce n’est pas terrible ! Alors j’entends d’ici les mauvaises langues dirent « mais ce n’est pas la taille qui compte, c’est comment on s’en sert » mais c’est probablement des personnes qui arrivent à monter des œufs en neige avec le bout de leur nez ! Soyons réaliste ça compte tout de même un peu non pas dans le plaisir mais plutôt pour fantasmer en réalité.

En plus tu sais quoi ? Il y a une légende urbaine qui dit que les femmes s’en fichent de la taille du pénis … ou du moins n’y portent pas autant d’importance que les hommes. Tu savais que les deux tiers internes du vagin sont très peu sensibles ? Donc peu stimulés par la taille de ton pénis. La mécanique de la satisfaction féminine est plus complexe que la seule pénétration (et oui ! ). Bien sûr, la femme a un moment ou un autre souhaite être prise. Mais c’est une pulsion que tu peux satisfaire même avec un petit pénis. Certains hommes ne sont attirés que par une poitrine volumineuse, d’autres vont allumer sur le postérieur d’une demoiselle. Faut-il développer des complexes pour autant ? NON !

Je ne veux pas faire de la psychologie de bas étage mais le « petit pénis » est un faux problème. Savez-vous que le problème opposé existe également ?

Le pénis qui est trop gros ne plait pas aux femmes. Une étude démontre que les femmes mariées à des hommes qui ont de trop gros pénis, sont plus à même de les tromper car les relations sexuelles sont trop douloureuses.

Tu as des doutes ? Ok je comprends… voyons cela de plus près : Voici quelques chiffres pour que tu puisses te situer :

Au repos, une quéquette mesure en moyenne 7 à 11 cm pour un diamètre moyen de 3,2 centimètres. En érection, il mesure en moyenne entre 12 et 18 cm de longueur et 4 cm de diamètre. En dessous de 8 cm en érection, on peut considérer que l’on est face à un micro-pénis. 3 % des hommes seulement sont concernés.

La longueur moyenne en ce qui concerne les Français est de 15 cm. Au-delà de 20 cm, on entre dans une catégorie, rare, en dehors de la norme…

A présent allons au bout des chiffres et voyons quelle est la mesure d’un vagin ?

Le vagin mesure en moyenne chez les filles 7 à 10 cm et comme je l’ai dit seule sa partie antérieure possède des récepteurs sensibles à la pression. L’intérieur du vagin est sensible à la pression appuyée, il est donc préférable d’avoir une érection bien dure qui donne plus de sensations qu’une érection bien longue. Enfin il faut savoir que le clitoris est lui aussi très sensible et joue fondamentalement dans le plaisir ressenti. Il n’existe aucun lien démontré entre la taille du pénis et le plaisir ressenti par le partenaire.

Ce qui veut clairement dire que même si tu as un petit pénis tu ne seras pas handicapé pour donner du plaisir à ta partenaire. Après si tu as toujours un souci c’est plus dans ta tête que cela se situe et sur ta vision du pénis « normal ».Il faut que tu évites ce qu’ on appelle « le syndrome du vestiaire » – c’est-à-dire que tu as pu voir des hommes dévêtus avec des membres plus ou moins impressionnants et tu te penses maintenant anormal.

 

Clic pour lire l’article

La femme perverse narcissique

 

La femme perverse narcissique


J’ai décidée d’aborder le thème de la femme pervers narcissique car les médias parlent toujours de femmes victimes, jamais de l’inverse. Les dégâts sont aussi importants mais personne ne s’en aperçoit, car les hommes qui subissent ont tendance à minimiser leur souffrance craignant de passer pour faibles.

Voyons en détails ce qu’un homme peut vivre dans ce genre de relation dévastatrice.

Les caractéristiques de la femme perverse narcissique

De manière générale, elles accordent une grande importance à leur corps qui est leur principal atout de séduction et d’attraction. Beaucoup d’entre elles souffrent de troubles alimentaires, tels que l’anorexie ou la boulimie. Elles feront en sorte de se faire remarquer que ce soit en se positionnant en victime ou en gagnante tout en conjuguant la séduction afin de capter l’attention en société par leur physique ou leur magnétisme.

La vision qu’on aura d’elle sera très importante. Soit elle va jouer le rôle de la « mère idéale » et sera considérée comme une mère méritante, qui se sacrifie pour ses enfants (ceux-ci sont souvent décrits comme ingrats par leur mère) Ou alors, elles sont totalement à l’opposé de cette image en affichant ouvertement une image de « femme fatale », elles peuvent même aller jusqu’à se qualifier de croqueuses d’hommes.

La femme perverse narcissique

et les hommes

La relation se déroule en trois phases :

1ère phase : la séduction

Un don pour la séduction qui va presque jusqu’à l’hypnose. La victime a l’impression d’avoir l’être le plus extraordinaire à ses côtés.
Elles ont besoin d’admirer fortement un homme pour être attirées par lui. Elles l’idéalisent, le mettent sur un piédestal et sont dans une projection totale de l’homme sublimé qu’est leur père (même si celui-ci a été abusif). Disons qu’elles cherchent dans tous les hommes qu’elles croisent le côté « bienveillant » qu’ aurait dû avoir le père.

Au début de la relation, pendant la phase d’idéalisation, l’homme se sent comme un Roi et il l’est d’une certaine manière. Ce moment est exceptionnel d’intensité avec les femmes perverses narcissiques car elles savent le mettre en valeur et lui porter un intérêt comme aucune autre n’a pu le faire.

Les femmes PN se servent du sexe pour gravir les échelons, obtenir des biens matériaux et faire main-basse sur ce qu’elles convoitent. Pour la victime masculine, il y a toujours un « prix » à payer en échange des faveurs sexuelles. Attention je ne parle pas ici des femmes «profiteuses » ou/et « vénales » .Je parle de femmes qui vont culpabiliser l’homme a un tel point que ce dernier ne pourra faire autrement que de répondre à ses demandes. S’il se manifeste un tant soit peu hostile, il récoltera les foudres de sa belle avec la panoplie d’insultes et de violences allant avec.

2ème phase : La dépendance

La victime va devenir totalement dépendante. Cette-ci est d’autant plus accrue que la victime se retrouve seule au monde car son entourage est vu comme malsain par la femme perverse narcissique.

3ème phase : La destruction

Le PN nie qu’il a une part mauvaise en lui. Il va la transférer sur l’autre.

C’est le moment du dénigrement : exemple: « tu ne vaux rien…je suis désolé pour toi…quelle chance as-tu eu de me rencontrer sinon je ne sais pas où tu aurais pu aboutir… »

Si l’homme ne se rend pas compte à temps de l’emprise dans laquelle il est, il aura plus de mal à se sortir de là. Certains hommes ont un côté « sauveur » tellement exacerbé qu’ils restent aux pieds de la femme PN alors même qu’ils ont vu les infidélités, subit les insultes et le mépris. Seulement, ils prennent sur eux la responsabilité de tout cela et se mettent en tête de rétablir la situation.

Clic pour lire l’article

Paste your AdWords Remarketing code here
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien